thailande
La Thailande
septembre 9, 2014  |   Destinations Offshore  |   1

La politique d’immigration de la Thaïlande semble de prime abord assez souple.

Il existe différents programmes accessibles sans devoir disposer de moyens financiers considérables, dont celui des retraités, qui est possible dès 50 ans.

Il faut bien reconnaître que les paysages sont souvent somptueux, des endroits comme Phuket ou l’île de Kho Samui ayant une réputation mondiale, tandis que la station de Pattaya passe pour l’une des capitales mondiales de la fête nocturne.

De prime abord, il y en a donc pour tous les goûts, avec un coût de la vie tout à fait raisonnable.

Pourtant, certaines spécificités sont à connaître, et peuvent contrebalancer l’image de paradis pour expatriés que peut avoir ce pays.

Y créer une société est complexe, et surtout soumis à l’obligation de disposer d’un partenaire local qui doit être majoritaire dans la société créée.

En effet, un étranger ne peut pas, de par la loi, être majoritaire dans une société thaïlandaise.

Si cela peut éventuellement être acceptable pour une société commerciale, liée au savoir faire du partenaire étranger, ce n’est en aucun cas acceptable pour une société patrimoniale.

Même pour les sociétés commerciales, les rues de Pattaya regorgent d’histoires d’occidentaux ruinés par leur associé : la plus grande prudence est requise.

L’acquisition d’un bien immobilier est également soumis à des règles strictes. Pendant longtemps, un étranger ne pouvait tout simplement pas acheter d’immobilier en Thaïlande du tout.

La règle s’est désormais assouplie, mais la possibilité de devenir propriétaire se limite à des biens situés dans des lotissements spécifiques, réservés aux étrangers.

Les prix n’y sont pas les mêmes que dans le reste de la Thaïlande, et le choix tout à fait limité.

La Thaïlande a l’image d’un paradis pour touristes.

S’il n’y a aucun problème qu’un voyageur perpétuel y passe quelques mois à l’occasion, les résidents permanents sont soumis à des règles et à des restrictions qu’il est important de connaître, et qui, mises en balance, peuvent in fine dissuader de s’y installer.

A partager sans Modération ni Hésitation
Pin It
  • 8:39 octobre 17, 2014 Répondre

    Bonjour.
    Je suis étonné que ce soit aussi restrictif. De ce que je vois, il y a quand même pas mal de personnes qui ouvre des sociétés en Thaïlande.
    Il n’y a pas moyen d’être facilement résident dans ce pays pour y créer sa structure ?

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *